Face aux honoraires et pratiques des syndics professionnels, devenir syndic bénévole est une évidence. Moins cher, plus efficace, plus convivial, ce mode de gestion méconnu a vocation à devenir la norme.

À travers les différents chapitres proposés dans ce guide du syndic bénévole, retrouvez tout ce qu’il faut savoir pour créer, gérer et optimiser un syndic bénévole.

Ce fonctionnement qui permet des économies considérables à toute la copropriété peut s’avérer complexe et chronophage pour le copropriétaire désigné. C’est pourquoi nous recommandons l’utilisation d’un logiciel de gestion sûr et collaboratif.

La création d'un syndic bénévole

La première étape de la création d’un syndic bénévole est l’élection en assemblée générale d’un des copropriétaires comme syndic de l’immeuble. Les étapes suivantes consistent à récupérer les documents (procès-verbaux d’assemblée générale, grand livre, règlement de copropriété etc.) auprès du précédent de syndic

La rémunération du syndic bénévole

Contrairement à ce que son appellation laisse entendre, le syndic bénévole peut parfaitement percevoir une contrepartie financière à sa mission. En pratique, la rémunération du syndic bénévole est pour autant bien inférieure à la rémunération que perçoit un syndic de copropriété professionnel

L'assurance du syndic bénévole

Le copropriétaire qui assume la charge de syndic bénévole est susceptible de voir sa responsabilité engagée. En pratique, les cas de responsabilité sont extrêmement limitées surtout avec l’utilisation d’un logiciel mais il est toujours plus prudent de demander auprès de l’assureur de l’immeuble une assurance syndic bénévole

Les obligations du syndic bénévole

La mission du syndic bénévole est multiple. Les obligations du syndic bénévole relèvent de l’administratif (tenue d’assemblée générale, gestion des contrats etc.), de la comptabilité (tenue d’un grand livre notamment) et de l’entretien technique de l’immeuble (travaux)

La démission du syndic bénévole

Le copropriétaire désigné comme syndic bénévole peut être amené à démissionner au cours de son mandat. La démission du syndic bénévole peut tenir aussi bien à des raisons factuelles (déménagement du syndic bénévole) qu’à des raisons relationnelles (mésentente avec les autres copropriétaires)


PAR RAPHAËL DI MEGLIO POSTÉ LE 16 FÉVRIER 2017